Spectacle de drones au Touquet

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Spectacle de drones au Touquet-Paris-Plage

Un spectacle de drones pour les 110 ans du Touquet

Allumee commence sa saison estivale 2022 dans la magnifique ville du Touquet-Paris-Plage. Un événement unique à ne pas manquer ! 

Le spectacle de drones proposé par Allumee pour les 110 ans du Touquet-Paris-Plage décollera de l’hippodrome de la ville, après le discours de Monsieur Daniel FASQUELLE, Maire du Touquet-Paris-Plage. Les drones réaliseront deux prestations, une à 21h et une seconde à 22h, permettant une visibilité maximale de l’événement.

Ce spectacle a été imaginé en collaboration avec la ville et retracera les lieux emblématiques du Touquet-Paris-Plage, le tout accompagné d’une musique spécialement composée pour l’événement !

Les drones parcourront le ciel pendant 15 minutes environ, créant des tableaux tous plus magiques les uns que les autres.

“Le cadre et l’histoire du Touquet-Paris-Plage nous ont permis d’imaginer un spectacle féérique, qui transporte le public. Ce fut un réel plaisir d’imaginer et de proposer un spectacle si unique” Edouard FERRARI 

Spectacle de drones au Touquet

horse ok

Un spectacle de drones pour les 110 ans du Touquet-Paris-Plage ​


Allumee commence sa saison estivale 2022 dans la magnifique ville du Touquet-Paris-Plage. Un événement unique à ne pas manquer !

Le spectacle de drones proposé par Allumee pour les 110 ans du Touquet-Paris-Plage décollera de l’hippodrome de la ville, après le discours de Monsieur Daniel FASQUELLE, Maire du Touquet-Paris-Plage. Les drones réaliseront deux prestations, une à 21h et une seconde à 22h, permettant une visibilité maximale de l’événement.

Ce spectacle a été imaginé en collaboration avec la ville et retracera les lieux emblématiques du Touquet-Paris-Plage, le tout accompagné d’une musique spécialement composée pour l’événement !

Les drones parcourront le ciel pendant 15 minutes environ, créant des tableaux tous plus magiques les uns que les autres.

“Le cadre et l’histoire du Touquet-Paris-Plage nous ont permis d’imaginer un spectacle féérique, qui transporte le public. Ce fut un réel plaisir d’imaginer et de proposer un spectacle si unique” Edouard FERRARI

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Continuer la lectureSpectacle de drones au Touquet

Un spectacle de drones dans les Alpes

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Spectacle de drones dans les Alpes

Un prestation exceptionnelle en Savoie : Un spectacle de drones

Le 24 décembre 2021, Allumee fera briller les montagnes de Méribel avec un incroyable spectacle de drones son et lumière au cœur des Alpes. 

En effet à l’occasion du réveillons de Noël, Méribel a souhaité offrir à ses visiteurs une soirée inoubliable. A partir de 17h, le cœur de la Savoie vivra au rythme des animations. Entre descente aux flambeaux et parade costumée, nous présenterons un spectacle de drones spécialement conçu pour Noël !  

Les spectacles dans un tel environnement présentent d’intéressants challenges, comme les basses températures mais aussi le placement des drones sur des reliefs abruptes. Mais Allumee a su tirer profit de ses expériences afin de garantir un spectacle grandiose, même dans un milieu compliqué. 

Nos drones parcourront le ciel savoyard créant des tableaux tous plus magiques les uns que les autres, accompagnés d’une musique spécialement composée.

La féérie de Noël prendra place dans les Alpes, à Méribel, pour vous accompagner durant toute la soirée.

Rendez-vous le 24 décembre ! 

Spectacle de drone allumé

Un spectacle de drones dans les Alpes

Spectacle de drone allumé

 Une prestation exceptionnelle en Savoie : Un spectacle de drones

Le 24 décembre 2021, Allumee fera briller les montagnes de Méribel avec un incroyable spectacle de drones son et lumière au cœur des Alpes. 

En effet à l’occasion du réveillons de Noël, Méribel a souhaité offrir à ses visiteurs une soirée inoubliable. A partir de 17h, le cœur de la Savoie vivra au rythme des animations. Entre descente aux flambeaux et parade costumée, nous présenterons un spectacle de drones spécialement conçu pour Noël !  

Les spectacles dans un tel environnement présentent d’intéressants challenges, comme les basses températures mais aussi le placement des drones sur des reliefs abruptes. Mais Allumee a su tirer profit de ses expériences afin de garantir un spectacle grandiose, même dans un milieu compliqué. 

Nos drones parcourront le ciel savoyard créant des tableaux tous plus magiques les uns que les autres, accompagnés d’une musique spécialement composée.

La féérie de Noël prendra place dans les Alpes, à Méribel, pour vous accompagner durant toute la soirée.

Rendez-vous le 24 décembre ! 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Continuer la lectureUn spectacle de drones dans les Alpes

Spectacle de drones Amboise

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Spectacle de drones à Amboise

La mairie d'Amboise fait rêver ses habitants avec un spectacle de drones unique

Amboise est une ville arborant un cadre magnifique et rempli d’histoire. 

La Loire effleurant le nord de la ville, son château : vaste résidence de Charles VIII et son enceinte accueillant la sépulture de Léonard de Vinci. 

Ce patrimoine est un cadre exceptionnel pour accueillir un spectacle de drones. La mairie d’Amboise a choisi cette nouvelle technologie pour faire rêver son public le samedi 18 Décembre 2O21. 

Les drones d’Allumee vont alors créer une magnifique chorégraphie son et lumière dans le ciel Amboisiens. Plusieurs tableaux vont s’enchaîner afin de produire un spectacle féérique comblant petits et grands.

Place à la magie  

Spectacle de drones Amboise

Spectacle de drone lumineux

La mairie d’Amboise fait rêver ses habitants avec un spectacle

 

Amboise est une ville arborant un cadre magnifique et rempli d’histoire. 

La Loire effleurant le nord de la ville, son château : vaste résidence de Charles VIII et son enceinte accueillant la sépulture de Léonard de Vinci. 

Ce patrimoine est un cadre exceptionnel pour accueillir un spectacle de drones. La mairie d’Amboise a choisi cette nouvelle technologie pour faire rêver son public le samedi 18 Décembre 2O21. 

Les drones d’Allumee vont alors créer une magnifique chorégraphie son et lumière dans le ciel Amboisiens. Plusieurs tableaux vont s’enchaîner afin de produire un spectacle féérique comblant petits et grands.

Place à la magie  

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Continuer la lectureSpectacle de drones Amboise

Où un drone peut-il voler ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post comments:0 commentaire
  • Temps de lecture :12 min de lecture

Les drones et les réglementations

Les drones sont des aéronefs soumis à des réglementations au même titre que tous les appareils volants. Il est de la responsabilité de chacun de s’informer sur les lois encadrant cette pratique.

La classification des drones

Auparavant, la loi française regroupait le vol des drones en deux catégories. La catégorie loisir et la catégorie professionnelle. 

Cependant, depuis le 1er janvier 2021, une nouvelle réglementation européenne est entrée en vigueur et remplace l’ancienne. Elle regroupe maintenant les drones en deux catégories, la catégorie Ouverte et la catégorie Spécifique. 

La différence avec ce changement de loi est qu’auparavant la catégorie était déterminée par l’usage que vous aviez de votre drone, désormais elle concerne le niveau de risque attribué à votre drone. 

La catégorie ouverte comprend elle-même différentes sous-catégories indexées sur le risque : de A1 à A3. La sous-catégorie A1 permet de voler proche des personnes et représente peu de danger, à contrario la sous A3 indique un risque important. Cela est déterminé en fonction du poids de l’appareil, de sa hauteur de vol et de plusieurs fonctionnalités embarquées dans le drone. Le constructeur devra classer son drone dans la catégorie qui lui correspond et charge au pilote de se renseigner sur les droits, les devoirs et les interdictions que cela engage. 

La catégorie spécifique comprend elle aussi différentes sous-catégories en fonction de critères similaires et de critères plus complexes. 

Un professionnel peut très bien être classé dans la catégorie ouverte comme spécifique. Cela dépend beaucoup des drones utilisés et des fonctionnalités auxquelles il est destiné.

Beaucoup de démarches sont à mener pour respecter les lois européennes, mais aussi être en adéquation avec la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC). Chaque pilote doit impérativement se tenir informé régulièrement des modifications de ces lois. 

Le caractère particulier des spectacles de drones fait rentrer Allumee dans la catégorie spécifique. Une autorisation doit être déposée auprès de la Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile afin de pouvoir se représenter dans la zone désirée. Cette demande comprend un fichier appelé le Contexte d’Opération qui résume l’activité que nous allons proposer, les procédures et le matériel. De plus, nous fournissons une analyse SORA, qui est une analyse de risque de l’opération.

Une fois que ces dossiers sont validés, nous avons l’accord pour nous produire sur le terrain demandé.

Allumee travaille main dans la main avec la DSAC pour toujours arriver à un niveau maximal de sécurité.

L’espace aérien 

L’espace aérien fait partie intégrante des facteurs réglementaires à prendre en compte pour faire voler un drone. Un drone comme tout autre appareil volant doit respecter des zones de vols pour garder une sécurité entre chaque appareil et permettre de partager l’espace aérien avec les autres. 

Le site géoportail est à la disposition de l’utilisateur pour connaître au mieux la réglementation dans sa zone de vol. 

Allumee se tient toujours informé des zones de vols autorisées ou non, afin de vous aider au mieux dans le choix de l’emplacement du spectacle et toujours dans l’optique d’offrir une prestation de qualité.

Les administrations – DGAC

La Direction Générale de l’Aviation Civil est chargée de réglementer et de superviser la sécurité aérienne, le transport aérien et les activités de l’aviation civile en général. 

Concrètement, elle travaille pour trouver des solutions pour garantir une qualité et une sûreté optimales des vols. Elle veille tant aux passagers, qu’aux pilotes, mais aussi à tous les acteurs aux sols.  

Les missions de la DGAC vont encore plus loin, l’organisme concilie le développement des activités aériennes avec la vie au sol. Elle veille à ce qu’un projet aéronautique ne nuise pas aux habitations autour mais aussi à la faune présente. 

Elle joue un rôle d’entremetteur entre l’aviation et les collectivités territoriales pour obtenir la meilleure cohabitation possible. 

Allumee a dû répondre aux demandes de la DGAC avec des dossiers de plusieurs centaines de pages afin de démontrer que tout était mis en œuvre pour garantir la sécurité et le confort du public. La DGAC a approuvé nos dispositifs de sécurité, ce qui nous permet de vous offrir un spectacle en totale adéquation avec les lois en vigueur tant en matière de sécurité que de confort pour le public. 

Conclusion :

Après que le pilote se soit renseigné sur la classification de son drone impliquant différents devoirs et responsabilités, il doit analyser la zone dans laquelle il va faire voler son drone. 

Les pilotes doivent respecter l’espace aérien en se tenant informé de la zone géographique dans laquelle ils se trouvent, grâce au site géoportail

Les zones choisies doivent être compatibles avec le vol de drones et en adéquation avec les recommandations de la DGAC. 

Si les critères suivants sont réunis, le vol peut avoir lieu, et cela tout en maintenant une vigilance. 

Où un drone peut-il voler ?

drone-2022-08-01-03-03-00-utc

Les drones sont des aéronefs soumis à des réglementations au même titre que tous les appareils volants. Il est de la responsabilité de chacun de s’informer sur les lois encadrant cette pratique.

 

La classification des drones

Auparavant, la loi française regroupait le vol des drones en deux catégories. La catégorie loisir et la catégorie professionnelle. 

Cependant, depuis le 1er janvier 2021, une nouvelle réglementation européenne est entrée en vigueur et remplace l’ancienne. Elle regroupe maintenant les drones en deux catégories, la catégorie Ouverte et la catégorie Spécifique. 

La différence avec ce changement de loi est qu’auparavant la catégorie était déterminée par l’usage que vous aviez de votre drone, désormais elle concerne le niveau de risque attribué à votre drone. 

La catégorie ouverte comprend elle-même différentes sous-catégories indexées sur le risque : de A1 à A3. La sous-catégorie A1 permet de voler proche des personnes et représente peu de danger, à contrario la sous A3 indique un risque important. Cela est déterminé en fonction du poids de l’appareil, de sa hauteur de vol et de plusieurs fonctionnalités embarquées dans le drone. Le constructeur devra classer son drone dans la catégorie qui lui correspond et charge au pilote de se renseigner sur les droits, les devoirs et les interdictions que cela engage. 

La catégorie spécifique comprend elle aussi différentes sous-catégories en fonction de critères similaires et de critères plus complexes. 

Un professionnel peut très bien être classé dans la catégorie ouverte comme spécifique. Cela dépend beaucoup des drones utilisés et des fonctionnalités auxquelles il est destiné.

Beaucoup de démarches sont à mener pour respecter les lois européennes, mais aussi être en adéquation avec la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC). Chaque pilote doit impérativement se tenir informé régulièrement des modifications de ces lois. 

Le caractère particulier des spectacles de drones fait rentrer Allumee dans la catégorie spécifique. Une autorisation doit être déposée auprès de la Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile afin de pouvoir se représenter dans la zone désirée. Cette demande comprend un fichier appelé le Contexte d’Opération qui résume l’activité que nous allons proposer, les procédures et le matériel. De plus, nous fournissons une analyse SORA, qui est une analyse de risque de l’opération.

Une fois que ces dossiers sont validés, nous avons l’accord pour nous produire sur le terrain demandé.

Allumee travaille main dans la main avec la DSAC pour toujours arriver à un niveau maximal de sécurité.

L’espace aérien 

L’espace aérien fait partie intégrante des facteurs réglementaires à prendre en compte pour faire voler un drone. Un drone comme tout autre appareil volant doit respecter des zones de vols pour garder une sécurité entre chaque appareil et permettre de partager l’espace aérien avec les autres. 

Le site géoportail est à la disposition de l’utilisateur pour connaître au mieux la réglementation dans sa zone de vol. 

Allumee se tient toujours informé des zones de vols autorisées ou non, afin de vous aider au mieux dans le choix de l’emplacement du spectacle et toujours dans l’optique d’offrir une prestation de qualité.

Les administrations – DGAC

La Direction Générale de l’Aviation Civil est chargée de réglementer et de superviser la sécurité aérienne, le transport aérien et les activités de l’aviation civile en général. 

Concrètement, elle travaille pour trouver des solutions pour garantir une qualité et une sûreté optimales des vols. Elle veille tant aux passagers, qu’aux pilotes, mais aussi à tous les acteurs aux sols.  

Les missions de la DGAC vont encore plus loin, l’organisme concilie le développement des activités aériennes avec la vie au sol. Elle veille à ce qu’un projet aéronautique ne nuise pas aux habitations autour mais aussi à la faune présente. 

Elle joue un rôle d’entremetteur entre l’aviation et les collectivités territoriales pour obtenir la meilleure cohabitation possible. 

Allumee a dû répondre aux demandes de la DGAC avec des dossiers de plusieurs centaines de pages afin de démontrer que tout était mis en œuvre pour garantir la sécurité et le confort du public. La DGAC a approuvé nos dispositifs de sécurité, ce qui nous permet de vous offrir un spectacle en totale adéquation avec les lois en vigueur tant en matière de sécurité que de confort pour le public. 

Conclusion :

Après que le pilote se soit renseigné sur la classification de son drone impliquant différents devoirs et responsabilités, il doit analyser la zone dans laquelle il va faire voler son drone. 

Les pilotes doivent respecter l’espace aérien en se tenant informé de la zone géographique dans laquelle ils se trouvent, grâce au site géoportail

Les zones choisies doivent être compatibles avec le vol de drones et en adéquation avec les recommandations de la DGAC. 

Si les critères suivants sont réunis, le vol peut avoir lieu, et cela tout en maintenant une vigilance. 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Continuer la lectureOù un drone peut-il voler ?
Lire la suite à propos de l’article L’influence des conditions météo sur les drones ​
Weather icons set on yellow background. Weather forecast concept.

L’influence des conditions météo sur les drones ​

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :9 min de lecture

L'influence des conditions météo sur les drones

Les drones sont très sensibles aux conditions météorologiques. Une analyse est nécessaire avant un vol afin de préserver l’intégrité de son drone.

LES PARAMÈTRES ESSENTIELS

Le vent est-il dangereux pour un drone ?

Le vent est un facteur à ne pas négliger pour préserver votre drone et garantir une sécurité optimale. Il n’y a pas de chiffre arrêté quant à la vitesse du vent pour un drone. La vitesse maximum pour faire voler un drone dépend surtout du type de drone que vous possédez. Selon les modèles et les marques, la limite maximum du vent est comprise entre 13 km/h pour les plus fragiles au vent à environ 50 km/h pour les plus résistants.  

De plus, si le vent est assez stable, il sera plus facile de maîtriser votre drone, cependant si le vent souffle par rafales, alors il sera compliqué de compenser celui-ci et vous pourriez risquer un crash.

Comme vous l’aurez compris, l’influence du vent sur votre drone dépend réellement de celui-ci, de par son poids, sa taille, sa prise au vent, sa capacité à compenser les mouvements etc. Le mieux est de vous référer directement à la notice de votre fabricant pour vous assurer de rentrer dans les conditions demandées par le constructeur.

La pluie peut-elle nuire aux drones ?

Les drones et la pluie ne sont pas compatibles, cependant certains drones résistent mieux. Cela dépend du moteur utilisé dans votre drone. Un moteur avec balais est plus affecté par l’humidité. Alors qu’un moteur sans balais, ou brushless est beaucoup moins sensible. 

Cependant en règle générale, évitez de faire voler votre drone lorsqu’il pleut ou que le sol est humide. 

Une petite goutte d’eau qui rentre dans le circuit électrique de votre drone peut causer un court-circuit. Il est donc préférable de prendre toutes les précautions quant à l’humidité, la pluie et même la neige, cette dernière apporterait un nouveau facteur : le froid.

Puis-je faire voler mon drone lorsqu’il fait froid ?

Oui, voler lors de temps froids est possible cependant, c’est un facteur important à surveiller avant et pendant votre vol. Comme les facteurs cités précédemment, la sensibilité au froid dépend de votre drone. 

Pour les drones qui datent de 2015 environ, nous pouvons admettre qu’il ne faut pas les faire voler sous 0 °C. Pour les drones les plus récents, nous pouvons atteindre les – 10 °C sans impacter fortement l’autonomie. 

Cela est dû aux batteries utilisées et de leurs composés chimiques. Les nouvelles générations assimilent mieux les basses températures et sont parfois composées de batteries autos chauffantes, leur permettant de résister plus facilement et plus longtemps aux basses températures.

Le froid influe donc sur les capacités de la batterie et donc sur les performances en vol. Cette incidence diminue votre autonomie en vol, nous estimons qu’une température inférieure à 0 °C réduira de 5 % l’autonomie d’un drone. Un vol de 20 minutes pourrait se transformer en 16 minutes, puis plus la température est basse plus votre batterie sera impactée et donc votre temps de vol sera lui aussi fortement réduit. Vous pourriez risquer un arrêt complet de votre batterie et donc un crash. 

Prenez donc vos dispositions en gardant votre batterie au chaud avant le vol et surveiller les paramètres de votre drone durant le vol de celui-ci. En cas de doute, n’effectuez pas le vol, cela reste plus prudent. 

En résumé, les drones peuvent voler même durant des conditions difficiles, cependant, il faut toujours analyser les performances de votre drone pour respecter les recommandations du constructeur. Le drone reste un outil robuste qui possède des points de faiblesses. Il faut identifier ces points et éviter de trop s’en approcher pour conserver l’intégrité de celui-ci.

 

ALLUMEE

Ces facteurs obligent Allumee à prendre toutes les précautions en termes de sécurité en analysant les conditions météorologiques pour adapter au mieux notre prestation.

Nos drones sont prévus pour voler 25 minutes, cependant nous réduisons le temps de nos spectacles à 20 minutes maximums pour assurer une sécurité optimale de nos spectateurs et pour pallier tout éventuel événement non prévu.

Tout est mis en œuvre pour garantir un spectacle parfaitement exécuté et qui comblera en tout point notre public.

Allumee s’adapte très bien aux conditions météorologiques défavorables comme les orages. Nous laissons passer la cellule orageuse et nous pouvons commencer le spectacle.

Image : safety-drone.shop

L’influence des conditions météo sur les drones ​

Weather icons set on yellow background. Weather forecast concept.

 Les drones sont très sensibles aux conditions météorologiques. Une analyse est nécessaire avant un vol afin de préserver l’intégrité de son drone.

 

Le vent est-il dangereux pour un drone ?

Le vent est un facteur à ne pas négliger pour préserver votre drone et garantir une sécurité optimale. Il n’y a pas de chiffre arrêté quant à la vitesse du vent pour un drone. La vitesse maximum pour faire voler un drone dépend surtout du type de drone que vous possédez. Selon les modèles et les marques, la limite maximum du vent est comprise entre 13 km/h pour les plus fragiles au vent à environ 50 km/h pour les plus résistants.  

De plus, si le vent est assez stable, il sera plus facile de maîtriser votre drone, cependant si le vent souffle par rafales, alors il sera compliqué de compenser celui-ci et vous pourriez risquer un crash.

Comme vous l’aurez compris, l’influence du vent sur votre drone dépend réellement de celui-ci, de par son poids, sa taille, sa prise au vent, sa capacité à compenser les mouvements etc. Le mieux est de vous référer directement à la notice de votre fabricant pour vous assurer de rentrer dans les conditions demandées par le constructeur.

La pluie peut-elle nuire aux drones ?

Les drones et la pluie ne sont pas compatibles, cependant certains drones résistent mieux. Cela dépend du moteur utilisé dans votre drone. Un moteur avec balais est plus affecté par l’humidité. Alors qu’un moteur sans balais, ou brushless est beaucoup moins sensible. 

Cependant en règle générale, évitez de faire voler votre drone lorsqu’il pleut ou que le sol est humide. 

Une petite goutte d’eau qui rentre dans le circuit électrique de votre drone peut causer un court-circuit. Il est donc préférable de prendre toutes les précautions quant à l’humidité, la pluie et même la neige, cette dernière apporterait un nouveau facteur : le froid.

Puis-je faire voler mon drone lorsqu’il fait froid ?

Oui, voler lors de temps froids est possible cependant, c’est un facteur important à surveiller avant et pendant votre vol. Comme les facteurs cités précédemment, la sensibilité au froid dépend de votre drone. 

Pour les drones qui datent de 2015 environ, nous pouvons admettre qu’il ne faut pas les faire voler sous 0 °C. Pour les drones les plus récents, nous pouvons atteindre les – 10 °C sans impacter fortement l’autonomie. 

Cela est dû aux batteries utilisées et de leurs composés chimiques. Les nouvelles générations assimilent mieux les basses températures et sont parfois composées de batteries autos chauffantes, leur permettant de résister plus facilement et plus longtemps aux basses températures.

Le froid influe donc sur les capacités de la batterie et donc sur les performances en vol. Cette incidence diminue votre autonomie en vol, nous estimons qu’une température inférieure à 0 °C réduira de 5 % l’autonomie d’un drone. Un vol de 20 minutes pourrait se transformer en 16 minutes, puis plus la température est basse plus votre batterie sera impactée et donc votre temps de vol sera lui aussi fortement réduit. Vous pourriez risquer un arrêt complet de votre batterie et donc un crash. 

Prenez donc vos dispositions en gardant votre batterie au chaud avant le vol et surveiller les paramètres de votre drone durant le vol de celui-ci. En cas de doute, n’effectuez pas le vol, cela reste plus prudent. 

En résumé, les drones peuvent voler même durant des conditions difficiles, cependant, il faut toujours analyser les performances de votre drone pour respecter les recommandations du constructeur. Le drone reste un outil robuste qui possède des points de faiblesses. Il faut identifier ces points et éviter de trop s’en approcher pour conserver l’intégrité de celui-ci.

 

ALLUMEE

Ces facteurs obligent Allumee à prendre toutes les précautions en termes de sécurité en analysant les conditions météorologiques pour adapter au mieux notre prestation.

Nos drones sont prévus pour voler 25 minutes, cependant nous réduisons le temps de nos spectacles à 20 minutes maximums pour assurer une sécurité optimale de nos spectateurs et pour pallier tout éventuel événement non prévu.

Tout est mis en œuvre pour garantir un spectacle parfaitement exécuté et qui comblera en tout point notre public.

Allumee s’adapte très bien aux conditions météorologiques défavorables comme les orages. Nous laissons passer la cellule orageuse et nous pouvons commencer le spectacle.

Image : safety-drone.shop

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Continuer la lectureL’influence des conditions météo sur les drones ​

Fin du contenu

Plus de pages à charger